ad
ad

Former la jeunesse à la citoyenneté pour …garantir la paix et l’avenir

La coterie

La coterie désignait à l’époque féodale, une communauté paysanne chargée de la mise en valeur des terres d’un seigneur. C’était à cette fameuse époque de l’utilisation des métayers par les seigneurs.

À ce jour encore, certains ouvriers de corps de métiers, comme le bâtiment s’en servent pour s’interpeller entre eux, développant ainsi un esprit de solidarité et de stimulation. On entendre un membre du corps de métier saluer ou taquiner les autres avec des termes du genre : « salut la coterie » ou « bravo la coterie »

Dans le langage usuel, la coterie renvoie à une société restreinte de personnes entretenant de très étroites relations fondées sur des intérêts communs  avec en arrière-plan cette idée de manque de clarté, de fermeture et de repli du groupe sur lui-même.

En politique la coterie a une connotation péjorative. L’usage de ce mot fait référence à tout groupement de personnes se soutenant mutuellement, en cherchant par la lutte ou l’intrigue à faire prévaloir leurs intérêts communs. On parle alors de coterie littéraire, de coterie politique; voire de petite coterie pour indiquer que l’esprit de coterie est propre aux gens petits d’esprit.

La coterie (définition)
La république (définition)
La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
La pratique de la démocratie interne dans un parti politique

 La rédaction

(Bibliographie dictionnaire Cntrl)

2015 AIRD, partenaire de la Démocratie et creuset des valeurs républicaines A propos de l'AIRD